Dégustations Laphroaig Whisky

Laphroaig – 1993/2015 – 21 yo – 48,4%

Nous fêtons cette année les 200 ans de la distillerie. Pour l’occasion, plusieurs sorties commémoratives nous sont proposées : le 15 ans, histoire de rééditer un ancien produit phare de la distillerie, mais aussi ce 21 ans, vieillit exclusivement en fût de bourbon de premier remplissage. Embouteillé à 48,4% et vendu dans une version 35 cl uniquement, il s’est arraché lors de sa mise en vente… Justifié ?

laphroaig-21-bottleNez : discret et archétypal de Laphroaig, avec une fumée grasse et épaisse, des notes de goudron et un côté médicinal très développé, notamment avec des odeurs de camphre et de menthe. Mais il n’y a pas que ça. On retrouve une belle corbeille de fruits exotiques, avec de la passion, du kiwi, de l’ananas, de la mangue, mais aussi de la poire, de l’abricot, du citron et de la vanille. C’est sucré, mais pas écœurant. On se rapproche presque d’une confiserie aux fruits un peu crémeuse. L’arrière plan est tapissé d’épices, notamment du piment, du poivre et de la cannelle. Cela semble dense et riche.

Bouche : puissante et tapissante. C’est beaucoup plus empyreumatique qu’au nez, avec des notes de cendres, de fumée et de goudron très prononcées. La texture n’est pas grasse du tout comme nous l’aurait laissé supposé l’olfaction. C’est moins caractéristique de Laphroaig. En seconde partie de bouche, la fumée se dissipe pour laisser apparaitre la jolie collection de fruits et d’épices : mangue, abricot, kiwi, poire, citron, vanille, miel, poivre, piment. On trouve également des notes plus maritimes avec du sel, des coquillages et des algues.

Finale : très longue et persistante sur des notes de cendres, de fumée, de goudron, le sel, mais aussi une belle longueur sur les fruits, sur une texture assez sèche.

 

Laisser un commentaire