Dégustations Glen Grant Whisky

Glen Grant 1954/2014 – Gordon & Macphail Rare Vintage – 40%

59 ans… Ce n’est pas tous les jours qu’on peut déguster un Single Malt aussi âgé. Ce Glen Grant 1954 de chez Gordon & Macphail est un peu un témoin de l’Histoire du Scotch. C’est un honneur de pouvoir y goûter. Un grand Merci à Juliette Buchan.

Nez : un nez fondu et gourmand, complexe et jouissif, d’une richesse rare. Par où commencer ? Premièrement, le bois. On pourrait se dire que dans un Single Cask de 59 ans, vieilli en fût de sherry de premier remplissage, le bois sera la note dominante. Et bien là, non. Du tout. Le bois est en arrière plan. Par contre, on y trouve beaucoup de gourmandises dans ce Glen Grant 1954 : des notes de confiture de coing, de prune, des orangettes, des confiseries (guimauve), de la frangipane, des raisins de Corinthe, du chocolat noir. Et puis, on se dirige vers un pan plus fleuri, avec des notes de rose et de jasmin. Évidemment, ça n’est pas tout. Ce Glen Grant a aussi beaucoup de caractère, voire de virilité : des notes minérales, un voile de fumé, du tabac et les notes d’une vieille reliure en cuir un peu poussiéreuse. Et puis, parce qu’il vraiment besoin de nous parler (59 ans, seul, dans un fût, forcément…), ce Glen Grant 1954 nous emmène vers des notes fraiches de menthe, de rhubarbe, de citron. Une complexité remarquable, une précision folle pour un whisky de cet âge.

Bouche : délicate, douce, suave et généreuse. Complexe, vraiment complexe. Une compote de fruit mûrs, avec de l’ananas, de la pêche, de la mangue, de la cerise, le tout relevé avec quelques agrumes (mandarine, orange sanguine) et deux ou trois feuilles de menthe. Ensuite, c’est un côté plus austère qui se développe, avec des notes vernis, de bois, de cuir, de cigare et une fumée qui n’est pas sans rappeler celle si typique de chez Benromach. C’est assez bluffant.

Finale : ronde, chaude et longue malgré les 40%. La compote de fruits exotiques nous régale dans un premier temps pour laisser place à ces notes de fumées old school, austères mais magnifiques.

1 commentaire

Laisser un commentaire