Caol Ila Dégustations Whisky

Caol Ila Manager’s choice – 1997/2009 – 11 ans – 58%

Bienvenue au Pays des rêves maltés. Ce Caol Ila Manager’s Choice a été embouteillé en 2009 après seulement 11 années passées en fût. On pourrait se dire que c’est jeune, effectivement. Mais, le fût dans lequel il a dormi pendant cette décennie avait beaucoup à transmettre. Portrait.

CaolIla1997ManagerschoiceCask14185OBNez : un premier nez pas très expressif. Un gros chantier de démêlage d’arôme semble inéluctable. Allons-y par étape. La première : la tourbe grasse, la fumée épaisse qui colle au nasaux. La seconde : des herbes aromatiques à foison : thym, estragon, origan, laurier. Elles viennent parfumer cette tourbe grasse de la meilleure des manière. La troisième, les notes sherry : oranges confites, chocolat noir, fruits secs, cuir, bois précieux, jus d’orange pressé. La quatrième : la viande ! Des notes lard fumé à la sauce barbecue, de charbon de bois, de fumée. Avec l’ouverture, la tourbe devient médicinale avec des notes de camphre et d’antiseptique. Imaginez une seconde un barbecue, rempli de charbon de bois duquel s’échappe une fumée grasse. Sur ce barbecue, une belle côtelette en train de griller, sur laquelle on dépose quelques herbes aromatiques : origan, thym, estragon. Pour terminer l’assaisonnement de cette viande, on vient y verser un verre de jus d’orange pressé. Ce Caol Ila Manager’s Choice, c’est un mélange de tout ça. La tourbe joue une rôle d’exhausteur. Elle donne de la profondeur à tous les arômes. Avec de l’eau, le nez est beaucoup plus expressif. Les arômes sont plus net, l’ensemble est plus ciselé. Les arômes herbacés et fruités prennent plus de place et la fumée est moins grasse. L’orange est vraiment la note dominante de ce nez.

Bouche : C’est très puissant et la texture est grasse. Les herbes aromatiques prennent ici une place centrale. Le viandé est moins présent, laissant de la place aux herbes aromatiques et aux fruits qui amènent un petit côté sucré. La fumée joue à merveille son rôle de fil rouge ou de colonne vertébrale de ce dram, sachant se faire oublier pour sublimer les autres arômes. L’orange reste la note principale de ce Caol Ila Manager’s Choice. L’ajout d’eau l’envoie dans un autre dimension. On pensait que c’était une tuerie, on s’était trompé : l’eau lui donne de l’amplitude, de la cohérence et un équilibre parfait entre tous les arômes. Tout est à sa place. Un dram parfait.

Finale : une fraîcheur impressionnante avec de la menthe, de l’eucalyptus et une minéralité certaine. Les notes d’oranges et de fruits secs sont très persistantes. Une claque !

 

1 commentaire

Laisser un commentaire