Dégustations Undisclosed Distillery Whisky

Blackadder Peat Reek for The Nectar – 60,2%

Peat Reek n’est pas un whisky clin d’œil aux fans de Bruel, assurément. Un NAS tourbé mis en bouteille à 60,2%, ça peut vous casser la voix, vous brûler le gosier ou alors, vous faire grimper aux rideaux tellement les arômes sont puissants. Voyons ce qui se passe dans ce verre…

peat-reek-the-nectar-bottleNez : très puissant avec une fumée dense et intense. On a ici plusieurs registres bien identifiables : du minéral avec des notes de pierre humide, de poudre à canon, de graphite, de l’agrume avec du citron principalement, du fruit avec notamment de la pomme et de la poire pas mûres, des arômes maritimes avec du sel, du saumon fumé et une pointe d’algues, végétal avec des céréales vertes, de l’eucalyptus et de la menthe et puis, évidemment, la tourbe amène son lot d’arômes de bois brûlé, de viande grillée et de charbon de bois. On distingue également une note sucrée mais elle reste anecdotique.

Bouche : puissante avec une texture sèche et une pointe d’amertume. La richesse du nez s’effondre ici pour ne laisser que quelques vestiges. La fumée est dense et toujours imposante et ce sont surtout les arômes végétaux qui prennent le pas sur le reste. On se retrouve donc avec des notes sèches et amères de céréales vertes, de poire pas mûre, de bois vert, de gazon. Bref, ça ne fait pas rêver. On retrouve toujours cette petite note sucrée à peine identifiable. En ajoutant de l’eau, c’est encore plus sec et végétal. Déception !

Finale : intense sur des notes végétales, avec une amertume qui n’est pas des plus agréable. On a l’impression d’avoir croqué dans une branche de bois vert, autant vous dire que ça n’est pas hyper plaisant !

Laisser un commentaire